Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 30     Total clics   :   949272


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 245

 

Appel au renouveau de l'Education Nationale

 

L’école du passé

L'école du passé avait un atout extraordinaire disparu aujourd'hui, la population l'admirait et respectait ses instituteurs.

 

Dans les villages les notables étaient le maire, le curé et l'instituteur.

 

Encore avant Victor Hugo avait déclaré

"Une école qu'on ouvre c'est une prison qu'on ferme"


Le pauvre s'il voyait maintenant toutes les écoles ouvertes et le peu d'intérêt qu'elles suscitent auprès d'une partie de la population et surtout le fait que néanmoins les prisons débordent, il serait probablement désespéré.


Les temps ont changé, la discipline à été jetée aux orties, les instituteurs devenus professeurs ont perdu de leur prestige et il faut bien reconnaitre que quantités de choses enseignées ne serviront jamais à un grand nombre d'élèves, ce qui a pour conséquence de les démotiver.

 

La perte du sens de l'effort et  de la discipline n'arrange rien. L'idée de gauche que ces notions étaient inculquées pour que les plus pauvres servent mieux les plus riches n'est pas entièrement fausse mais incomplète. L'effort permet à chacun de s'amélioré et d'être plus performant d'abord pour lui-même. Si l'ont veut profiter de la vie ici et maintenant c'est quand même mieux si on le fait dans de bonnes conditions ce qui nécessite un minimum d'efforts qui sont souvent au bout du compte une grande satisfaction personnelle.

 

Bref l'école du passé n'avait que des défauts, loin de là, elle éduquait au sens de l'effort, au respect des personnes qui contribuent à améliorer la société et apprenaient aux élèves des choses qu'ils n'avaient pas la possibilité de connaitre ou d'apprendre ailleurs.

 

Aujourd'hui bien que tous pauvres nous avons pratiquement tous eut l'occasion de voyager à l'étranger, de prendre l'avion, de s'ouvrir sur le monde. Beaucoup ont un ordinateur à la maison, des consoles de jeu, Internet donne un accès au savoir extraordinaire mais avec beaucoup de prudence, le pire côtoie le meilleur, les parents doivent installer le blocage des sites inadaptés aux enfants. Combien le savent et savent le faire?

 

Et si à l'entrée au primaire on organisait une séance de formations de 3 heures destinée aux parents sur la façon de protéger les enfants des dangers d'internet?

 

Pour la télévision, il existait une émission "arrêt sur image" qui chaque dimanche décortiquait des extraits des émissions de la semaine, notamment des journaux télévisés et comparaient le traitement de la même information par les différentes chaines. C'était terriblement édifiant.

 

L'école d'aujourd'hui devrait enseigner ce genre de chose : apprendre à décoder le flot d'images permanent te que l'on reçoit et bien comprendre que pratiquement tous les reportages ne sont jamais pris sur le vif mais donnent lieu à des reconstitutions avec scénariste pour bien emballer le tout.

 

De même des cours pour apprendre à faire des recherches documentaires sur internet devraient être mis au point. Les élèves y vont déjà tout seul pour trouver le corriger qui leur facilitera la vie, apprenons leur à ne pas se tromper et a éviter les pièges.


Nos enfants s’ennuient à l’école, et pire, ceux qui veulent travailler en sont bien souvent empêchés par des fouteurs de merde (il faut bien les appeler par leur nom !) qui gâchent l'avenir de générations entières et sapent le moral des professeurs.

 

Que faire ? La réponse est plus simple qu’il n’y parait : Il faut donner à nos enfants un enseignement moderne adapté à notre monde d’aujourd’hui. Ce n’est pas tant le contenu qui est à changer, quoique l’objectif prioritaire soit maintenant en plus de donner les bases d’une culture générale de leur permettre de trouver un emploi.

 

L'importance de la formation pour trouver un emploi est devenue primordiale, les parents seront plus préoccupés de la scolarité de leurs enfants s'ils savent qu'il y a un débouché à la sortie.

 

L'école s'occupait dans le passé uniquement d'instruire et de cultiver les élèves. But au combien honorable mais qui aujourd'hui ne suffit plus.

 

Le bac était l'examen des connaissances nécessaires à tout honnête homme pour briller en société et pour pouvoir poursuivre des études supérieures pour ceux qui le souhaitaient. Les autres entamaient des parcours professionnels axés sur la formation et l'apprentissage très tôt.

 

L'avenir est déjà présent

Les méthodes d’enseignement telles qu'elles étaient utilisées au siècle dernier ne sont plus adaptées à notre société des médias. Nous disposons de la télévision, de la vidéo, du cinéma, de l’informatique, d'internet des jeux « éducatifs » dits "sérious games" qui permettent d’apprendre des fonctionnements complexes tout en jouant, déjà utilisés par des grandes entreprises pour former leurs cadres à leurs techniques commerciales ou de gestion. C'est le moment d'introduire tous ces outils dans l'école.

Des projets sont en cours qui mettent en œuvre des ordinateurs et de l'interactivité. C'est très bien mais cela demande du temps de mise au point.

 

Le plus simple est le plus rapide à mettre en œuvre

En attendant on peut déjà faire beaucoup avec la télévision ne serai-ce que simplement des extraits de cours filmés donnés par des professeurs pointus dans le domaine abordé e surtout bons pédagogues. You tube montre la voie avec de nombreuses vidéo pédagogiques. L'émission "C'est pas sorcier" est également très intéressante, son principe est à exploiter et loa série de DVD disponible dans le commerce pourrait dans un premier temps être utilisée.

 

RPJJ                       

  

La rechercher de nouvelles méthodes pédagogiques est fondamentale.

 

Néanmoins il est criminel et même diabolique (1) de s'obstiner à imposer celles qui ne fonctionnent pas !

 

(1) L'erreur est humaine, persévérer est diabolique ! Yous les professeirs de latin le savent ils peuvent même vous le dire en latin, dèjà les romainns le savaient il y a plus de 2000 ans.

 

 

 

 

 

A suivre...

 

Total des visiteurs  :    478474   dont aujourd'hui :   30    En ligne actuellement :  1      Total des clics   949272