Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 16     Total clics   :   980052


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 281

Juin 2005          

Assassinat de Nelly Crémel par 2 individus dont 1 déjà condamné à la perpétuité

Patrick Gateau : onze condamnations pour vols et violences depuis 1975 puis 'à la perpétuité en 1990 et libéré 13 ans plus tard en 2003

 
Serge Mathey, 28 ans, et Patrick Gateau, 51 ans, ont été condamnés par la cour d'assises de Seine-et-Marne pour le meurtre de Nelly Crémel le 2 juin 2005 à Reuil-en-Brie.

 

Ils étaient accusés d'avoir tué Nelly Crémel, 39 ans, le 2 juin 2005 à Reuil-en-Brie, 

en lui tirant deux balles dans l'abdomen et le bras, et en lui fracassant le crâne à coups de fusil et de rondins.

L’horreur absolue pour la victime. Mathey a reconnu avoir tiré et porté les coups, disant avoir agi sous la menace de Patrick Gateau, qui contestait ce rôle.

 

Gateau et Mathey avaient décidé de «faire un cambriolage ou de braquer une bonne femme». Nelly Crémel, mère de famille faisait son jogging en forêt. Ils l’interceptent et la force à monter à bord de leur voiture sous la menace d’un fusil. N’ayant qu’une montre, un baladeur et 20 euros, les deux individus envisagent de piller son domicile. Mais, craignant finalement de se faire remarquer, ils décident de supprimer ce témoin gênant.

 

Selon Serge Mathey il aurait, par deux fois, tiré sur la malheureuse avec un fusil avant de la frapper violemment à la tête avec le canon de l'arme puis avec des rondins de bois. Pendant ce temps, Patrick Gateau l'aurait encouragé tout en le menaçant d'un pistolet.

 

L'avocate générale : ce n'est « ni le lieu ni le temps de faire le procès de la récidive ».

Bien voyons, ce n’est jamais "ni le lieu ni le temps puisque dès que ces procès sont terminées hop c’est le silence absolu de la justice et des médias.

 

Patrick Gateau :  onze condamnations pour vols et violences depuis 1975 puis cpndamnation à la perpétuité en 1990 pour avoir assassiné en 1984 à Chaponost, avec un ami, la maîtresse de celui-ci, au motif de lui prendre sa voiture. Bravo la perpétuité mensonge honteux des gens qui rendent la justice et qui ne sont pas capables d’assumer leurs décisions et obligés de déformés les mots de leur sens réel.

 

Source :  L’Express extraits de l’article : Perpétuité pour Gateau, 30 ans pour Mathey du 18/6/2008

 

 

Un crime qui a relancé le débat sur la récidive. On dit ça à chaque fois et jamais rien d’efficace n’est fait.

 

Au nom soi disant des droits de l’homme des criminels. Vous remarquerez que le H majuscule pour Homme qui y incluait les femmes est omis et abandonné depuis longtemps les assassins en question étant toujours des hommes et les victimes 9 fois sur 10 des Femmes. (Je leur met un F majuscule, elles le méritent vu tout ce que les hommes leur font endurer dans le monde entier)

 

Au nom soi disant des droits de l’homme des criminels donc on sacrifie de façon délibérée la vie de leurs futures victimes innocentes et même si elles n’étaient pas innocentes au nom de quoi leur appliquerait'on à elles la peine de mort soi-disant interdite par nos lois.

 

Arrêtons nous un instant sur le vocabulaire judiciaire :

La cour d'assises de Seine-et-Marne a condamné ce mercredi Patrick Gateau à la réclusion à perpétuité, assortie de 22 ans de sûreté, et Serge Mathey à 30 ans de réclusion, dont 16 ans de sûreté, pour l'assassinat de Nelly Crémel.

 

Pourquoi la réclusion à perpétuité doit-elle être assortie d’une peine de sureté de 22 ans ?

Parce que le mot perpétuité est mensonger et un condamné à « perpétuité » comme ils disent peut très bien être libéré par un juge d’applications des peines sans même avoir fait 22 ans de prison.

 

Puisque la vrai perpétuité n’existe plus en France, pourquoi conserver ce terme devenu impropre donc sale et mensonger ? Pour duper les naïfs que nous sommes bien évidement. N’ayez aucune crainte, nous abolissons la peine de mort mais nous condamnerons les criminels dangereux à la perpétuité qu’ils disaient. C’était des mensonges et ils le savaient, toutes les élites de la France le savaient, même les médias complices le savaient.

 

Quand on dit non à la peine de mort ce non doit inclure les victimes potentielles dont on sait avec certitude qu’il y en aura lorsqu’on relâche des hommes ne pouvant contrôler leurs pulsions.


Et je ne parle même pas du médecin qui donna du viagra au déséquilibré sexuel au moment de sa sortie de prison ce qui se traduisit par un assassinat presque immédiat ? Pourquoi n’a-t-il pas été condamné ce type ? Ni déchu de son droit de soigner les gens tant qu’il ne se serait pas soigné lui-même ?

 

Assassinat de Nelly Crémel

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 11-12-2017.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    484823   dont aujourd'hui :   16    En ligne actuellement :  1      Total des clics   980052