Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 29     Total clics   :   949221


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 257

 

Voici un extrait de lettre trouvé sur internet à propos des disfonctionnements de notre justice.

 

Madame, Monsieur,
Je m'appelle Joël Censier, j'ai 52 ans et trente ans de police derrière moi.
En vous envoyant cette vidéo, j'ai conscience de commettre un acte grave.
Mais c'est une question de conscience.

Un de mes enfants, Jeremy, a été tué par un groupe de jeunes, alors qu'il rentrait à la maison. Ces jeunes, se sont déchaînés sur Jeremy, simplement parce qu'il était « fils de flic ». A dix contre un, ils l'ont tué avec une « barbarie inimaginable », selon les témoins et les médecins légistes.

C'était à Nay, une ville du Sud-Ouest, le 22 août 2009.

Ce n'est pas parce que notre enfant est mort que nous avons décidé de lancer cet appel. Si je vous parle aujourd'hui, c'est à cause de ce qu'il s'est passé après. Car cela concerne tous les citoyens qui, un jour peut-être, auront affaire comme nous à la Justice.

Nous ne voulons pas que d'autres traversent les terribles épreuves que nous avons vécues après la mort de notre fils.

Dès les premières heures de la procédure, la Justice s'est rangée du côté des assassins. D'abord, le juge chargé de l'enquête a déclaré que, comme ils étaient dix, on ne pouvait pas savoir avec certitude qui avait donné les coups qui ont tué notre enfant. Il a immédiatement libéré sept des voyous, ne gardant que les trois plus dangereux.

Peu de temps après, sur les trois, ils en ont relâché deux, sans raison.

Toute poursuite pour meurtre a été abandonnée contre eux. Les magistrats ont déclaré qu'ils ne retiendraient que le délit de

« violences volontaires ayant entraîné une interruption de travail supérieure à huit jours ».

Vous avez bien lu ?! Alors que notre fils est mort !

Mais le pire était à venir. Le 16 septembre dernier, la Justice a relâché pour « vice de forme » le dernier qu'elle détenait encore. Cet individu qui a avoué être l'auteur de multiples coups de couteau sur notre fils : un coup qui a transpercé son cœur, un coup qui a traversé sa boîte crânienne, et d'autres encore qui l'ont défiguré.

Quel « vice de forme » ? Ses avocats ont demandé une « mise en état du dossier de leur client, le 25 octobre 2010 ». Il s'agit d'une formalité purement juridique.

La chambre d'instruction avait trois mois pour leur répondre. Elle a dépassé ce délai. Alors les avocats ont exigé la libération du jeune. Et la Cour de Cassation leur a donné raison.

« Cette décision de remise en liberté pour non-respect des délais est une première en France dans l'application du texte concerné. C'est un immense soulagement », a déclaré l'avocat du tueur, Maître Sagardoytho.

«Un immense soulagement»;«une première en France».

Pour Corinne et pour moi, ces mots sont insupportables. Nous avons pensé à tous les autres parents qui, désormais, risquent de voir eux aussi les assassins de leur enfant libérés pour ce « vice de forme ».

Alors nous avons décidé de lancer cet appel à toute la population pour protester auprès des autorités afin que cette affreuse injustice ne touche pas d'autres familles. Pour nous, c'est trop tard, la Justice ne reviendra pas en arrière. Mais si vous ne faites rien, le monde judiciaire et les hommes politiques considéreront que ce fonctionnement là de la Justice est accepté par l'opinion publique. Et le même scénario frappera d'autres familles.

Quoi que nous fassions, nous ne serons entendus que si des milliers de citoyens comme vous exprimez votre soutien. C'est une question de légitimité.

Vous trouverez la vidéo et le texte complet en cliquant ici

Pacte 2012 pour la justice : Recentrer la Justice sur sa mission premièrede protection des citoyens : Signez !

 

Et le meurtre d'Agnès, 13 ans, collégienne du Chambon-sur-Lignon ? Le Lycéen de 17 ans était accusé de viol (probablement avec violence grave) le psychiatre avait évidement dit qu'il était réinsérable,(des fois c'est vrais des fois ça l'est pas, c'est comme pile ou face) Les parents n'ont pas été prévenus de l'arrivée d'un violeur sous contrôle judiciaire dans l'établissement, que signifie le mot contrôle ?

Dysfonctionnement de la justice

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo     Le 17-8-2017.   Titre  


Patrick le 28-9-2013. Le talion
Nous sommes soumis à une justice qui tombe en déliquescence, face à de jeunes barbares qui ne reconnaissent pas la justice Française (ils ne reconnaissent souvent que le justice d'Allah.....) appliquons leur la justice du livre, la loi du talion... oeil pour oeil.. dent pour dent.... si de plus en plus d’affaires de ce genre arrivaient, peut être alors,les pouvoirs publics penseraient enfin à trouver de vrais solutions... Personnellement, je n'ai qu'une fille, si un de ces jeunes barbares venaient à lui faire du mal, ou pire, je ne pense pas que je lui laisserai le temps d'arriver devant un juge, lui et ses amis s'il le faut.... tant pis pour la suite...tant pis pour moi,mais, je partirai avec le sentiment d'avoir fait mon devoir de père en éliminant le tueur de mon enfant, et de citoyen en débarrassant le pays d'une racaille....


Jean le 25-1-2013. Bonjour Jean Marie
Et oui vous avez entièrement raison et les français en laissant ainsi leurs dirigeant détruire le pays me font de la peine. Il s'agit des français qui aiment la France et sa civilisation, qui respectent les droits de l'homme, la liberté, l'égalité la fraternité la laïcité et la justice, la vraie. Hélas c'est la majorité silencieuse qui subit sans rien dire. Il faut qu'elle se réveille et qu'elle reconnaisse ceux qui veulent la sauver, qu'elle arrête d'écouter le chant des sirènes merdiatiques chargées de la détruire.
Amen.


Jean Marie le 23-1-2013. Une justice qui n'est plus à sa place....
la justice n'existe plus, elle n'a plus lieu d'être, les auteurs sont protégés les condamnations sont tout le temps en sursis, les victimes ou leurs familles n'ont bien souvent plus rien à attendre dans cette société ou le pouvoir de la violence de la corruption de l'illégalité et surtout des incivilités sont les régisseurs de nos vies. Malheureusement ce nouveau gouvernement a déjà sa préférence. Malheur à nos jeunes enfants à qui nous apprenons encore bêtement les rudiments de la politesse. Quel espoir pour eux contre des sauvages....


RPJJ le 2-8-2012. L'élection est passée, la lutte continue
La lutte pour une justice compatissante mais juste ne devrait pas avoir lieu dans un pays dit civilisé. Pourtant en France le comportement de la justice est incompréhensible par le peuple. Une immense réforme serait à entreprendre en commençant par remplacer les peines de prison par des travaux d'intérêt collectifs pour les délits sans violence physique et une forte caution garantissant l'exécution correcte de la peine infligée (un travail d'honnête homme esrt-ce vraiment une peine?) Pour les actes de violence et les tueries à l'inverse la sortie de prison devrait être conditionnée par la certitude que l'intéressé ne récidivera pas. Les avis des psys ont fait la preuve de leur incompétence en la matière et le principe de précaution inscrit dans la constitution devrait prévaloir pour protéger nos enfants.


RPJJ le 2-8-2012. Bonjour Kristel
Ce pacte s'adresse au Président élu, malheureusement les socialistes pour une raison incompréhensible soutiennent le comportement aberrant de nos juges, comportement également incompréhensible. Ils prétendent faire pencher le plateau de la balance en faveur des plus faibles ce qui dans certains cas peut se comprendre mais ils semblent considérer les tueurs comme des faibles. Faibles d'esprit peut-être mais d'un pouvoir de nuisance absolu.

Soutenez l'action de l'Institut pour la Justice, 140 bis, rue de Rennes, 75006 Paris
www.institutpourlajustice.com Plus nous serons nombreux mieux nous pourrons agir.


krystel le 30-7-2012. tous ensemble
Je signe avec vous se pacte contre se dysfonctionnement qui me fait peur

 

Total des visiteurs  :    478473   dont aujourd'hui :   29    En ligne actuellement :  2      Total des clics   949221