Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 34     Total clics   :   929182


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 156

dias/le14juillet.htm>

Le 14 juillet 2007

 

Des journalistes indécrottables !

Mon professeur de terminal les appelait les journaleux. On pourrait même dire les journs comme ils disent eux les profs. Ils font fi de la vérité comme de leur dernière chemise et sont prompts à donner des leçons ou à chercher des poux dans la tête des gens sans voir la poutre dans leur œil. Une poutre ? C’est peu dire.

Voilà que pour le 14 juillet ces enragés (de gauche comme chacun sait) ont cherché tout au long de leurs commentaires sur le défilé des champs Elysée à dénigrer le Président de la République Française Nicolas Sarkozy. Et la démocratie dans tout ça ? Et le respect des élus du peuple. De plus Nicolas Sarkozy depuis qu’il est élu ne cesse de faire des actions remarquables. Que les partis de gauche enragent c’est leur problème, mais que les journalistes viennent essayer de brouiller les cartes alors qu’ils sont censés représenter l’impartialité ça commence à bien faire.

Notre Président se comporte en grand et moderne Président. Nous sommes au vingt-et-unième siècle ! Les simagrées du passé sont révolues. Ces journalistes qui se veulent branchés et moderne sont finalement de pauvres pisses froids. Qu’ils foutent la paix aux français et qu’ils fassent un peu mieux leur travail. Serait-ce trop leur demander ?

En tout cas il y a longtemps que l’on sait que l’on ne peut pas se fier aux journalistes. Ils mentent comme ils respirent quand il s’agit de duper les braves gens. Dire qu’ils sont même capable de passer des reportages truqués (comme avec le chantier en Inde ou devait être soi-disant démonté le Clemenceau et qui présentait des images d’un autre chantier qui n’avait rien à voir et ou effectivement les conditions de travail étaient scandaleuses, mais en montrant des images truquées et en taisant toutes les mesures de sécurité qui avaient été prises par la France n’étaient-ils pas eux-mêmes scandaleux ? voir le Clemenceau sur le site de jean.paul.job)



 

 

 

Le travail de journaliste est très difficile, et entre la direction qu'il ne faut pas choquer, les annonceurs qu'il faut caresser dans le sens du poil, rien n'est simple.

Cela dit il y a des moments comme pour un défilé de 14 juillet ou ils pourraient laisser leurs rancoeurs au vestiaire et penser au public merde !

 

 

Les journalistes

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo     Le 23-6-2017.   Titre  


Jean Paul Job le 13-8-2007. Pauvres journalistes

Un métier de plus en plus difficile vu l'impact des médias sur les population. Le pouvoir des médias rejoint et dépasse le pouvoir politique avec des leviers de manipulation très puissants. Dès qu'il y a un enjeu (voyez le pétrole) les combats deviennent acharnés.


Robert le 30-7-2007. La critique est aisée mais l'art est difficile !

Et oui cette vérité de Monsieur de la Palisse s'applique aussi à ceux qui critiquent les journalistes de même qu'elle s'applique à ceux des journalistes qui critiquent tout le monde. On tourne en rond. Dire la vérité pour un journaliste est immensément difficile, il y a son patron, il y a les annonceurs, il y a les idées reçues qu'on ose déranger, sans oublier la propagande délibérée pour une oeuvre humanitaire ou pour faire la guerre ou pour détruire le gouvernement. (Via la direction certes, mais aux ordres de qui ?) et il y a le politiquement correcte qui a émasculé le langage. Les aveugles sont devenus des non voyants et les cons des non comprenant. Comprenne qui peut.

 

Total des visiteurs  :    474822   dont aujourd'hui :   34    En ligne actuellement :  4      Total des clics   929182