S'identifier   S'inscrire  visiteurs jour : 353    Total :  689853     La vérité     Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Robert-Arlette     Santé corona


S'identifier   S'inscrire  visiteurs jour : 353    Total :  689853     La vérité     Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Robert-Arlette     Santé corona



Au Président des Français

Vous êtes responsable de vos écrits, merci  de respecter les personnes et la loi.

 Accueil  Enseignement  Epidémi de la covid  Economie  Editorial  Emploi  Europe  Forum/Edito  France  Français  Justice  Medias  Monde  Retraites  Social  Plan du site 



La nécessaire réforme des retraites par répartition

Les enfants de 10 ans peuvent le comprendre et les adultes comprennent que sans réforme le montant des retraites baissera énormément et que le système par répartition sera en grand danger.

Les riches n'attendent que ça pour passer au régime par capitalisation avec les fonds de pension puis ensuite renouveler le crash boursier de 1929 ou celui des crédits pourris inventé par les banques américaines pour ruiner leurs clients en s'enrichissant en 2008.

Oui la crise des subprimes est partie d'une arnaque des banques américaines pour s'enrichir en ruinant les gens surendettés. Ils comptaient se servir avec la vente des biens immobiliers hypothéqués. Au débat ça a marché formidable et puis quand ils eurent ruiné toutes les classes moyennes inférieures plus personne ne pouvait racheter les biens immobiliers en vente et les banque se sont affolées. Mais des rusées avaient anticipé et revendu ces crédits pourris notés triple A (20/20) au reste du monde, enfin surtout aux européens et les peuples européens ont rembourser sans moufter!

Fin des régimes spéciaux

C'est une fausse bonne idée. C'est une bonne idée que de ne plus financer les régimes spéciaux en pillant le régime général. Chaque régime doit s'autofinancer. C'est une mauvaise idée de mettre tout le monde a égalité. Les travailleurs des métiers pénibles, fatiguant de type corvée doivent bénéficier d'un départ à la retraite avancé pour qu'ils puissent un peu eux aussi profiter le leur fin de vie.

Tous ceux qui bénéficient d'un régime spécial ne rentrent pas dans cette catégorie, le monde du travail a évolué depuis les années 1950 de l'après guerre.

Il faut donc bien réformer mais avec doigté. Paris ne s'est pas fait en un jour.

Et puis il faut laisser tranquille tous les régimes en équilibre. Les professions libérales, les avocats, les médecins gèrent très bien leur retraite, alors au lieu d'aller les fourrer dans un système qui les privera de toute liberté et pourrait même détourner une partie de l'argent qu'ils lui verseront du fait d'une gestion hasardeuse, le bon sens voudrait leur laisser leur indépendance ou au maximum de fixer des garde fou pour n'abandonner personne.

Il faut surtout rechercher de nouvelles sources de financement comme la taxation des robots pour garantir les droits sociaux des travailleurs qui sont la sécurité sociale, l'assurance chômage et la retraite.

Un pays seul, soumis à l'internationalisme financier ne pourra pas réussir une telle réforme. L'Union Européenne le pourrait, elle possède le plus grand marché mondiale et pourrait même vivre en autarcie mais l'internationalisme financier des petits groupes (oligarchies) de milliardaires (ploutocraties) exploiteurs des peuples ne le voudra jamais.

Peules européens réveillez-vous.


En remontant dans le passé
2013 Après avoir nié la nécessité de réformer les retraites la gauche va aussi les réformer

Un sondage sur la question de la façon dont va s'y prendre le gouvernement pour réformer les retraites

 Pour financer les retraites : le gouvernement doit... 

  
1 ... augmenter les cotisations sociales et patronales.
2 ... préférer une augmentation de la CSG.
3 ... privilégier uniquement l'allongement de la durée de cotisation.
4 ... repousser sa réforme sine die. Il n'y a pas urgence.


Un sondage tout en finesse, le gouvernement va jouer sur plusieurs tableau : il  va faire

1  augmenter les cotisations sociales et patronales, 2 augmenter la CSG,  3 allonger la durée de cotisation et en plus une petite baisse des charges des entreprises pour que l'augmentation des cotisations sociales et patronales nalourdissement trop le coût du travail, perte de rentrées fiscales compensées par l'augmentation de la CSG 

 

 

Ils vont agrémenté le tout avec une usine à gaz sur la pénibilité des tâches au travail ça noiera un peu le poisson et ils vont éviter le plus possible de toucher aux régimes spéciaux qui concerne essentiellement leur électorat.

 

 

Vu l'approche des élections ils sont bien capables après des débats houleux avec les syndicats de repousser la réforme pour après

 

Total des visiteurs  :    689853   dont aujourd'hui :   353    En ligne actuellement :  4      Total des clics_1370619