S'identifier   S'inscrire  visiteurs jour : 11    Total :  695512     La vérité     Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Robert-Arlette     Santé corona


S'identifier   S'inscrire  visiteurs jour : 11    Total :  695512     La vérité     Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Robert-Arlette     Santé corona



Au Président des Français

Vous êtes responsable de vos écrits, merci  de respecter les personnes et la loi.

 Accueil  Enseignement  Epidémi de la covid  Economie  Editorial  Emploi  Europe  Forum/Edito  France  Français  Justice  Medias  Monde  Retraites  Social  Plan du site 



 24 Mars 2009    

 

Discours du Prsident Nicolas Sarkozy le 24 mars 2009

Saint-Quentin

 

 

Le Prsident ne changera pas de cape ce qui tait bon avant la crise reste bon et plus urgent que jamais en temps de crise. Le bouclier fiscal sera maintenu. Jouer les girouettes serait le plus sr moyen de faire fuir les capitaux face lincertitude !. Il continuera de rduire la bureaucratie en ne remplaant pas un fonctionnaire sur deux, il est important plus que jamais de rduire la charge qui pse sur ltat et sur les franais et qui affaiblit sa comptitivit. 

 

C'est dans la tempte que l'on reconnat le  Capitaine du navire. Nicolas Sarkozy est le Capitaine du paquebot France. Avec le cercle des potes disparus disons  " capitaine, mon capitaine"

 

 Points cl :

 

Sappuyer sur les vraies valeurs.
- Quand l'conomie va mal, il faut se tourner vers les valeurs : le travail, la responsabilit, le sens de leffort.

Ceux qui discrditent les vraies valeurs :
- les capitalistes sans scrupules, La dictature des marchs, ce n'est pas la libert.
- Les entrepreneurs qui ne sont pas responsables de leurs checs.
- Les manifestants qui, en Guadeloupe, choisissent l'intimidation et menacent la scurit des biens et des personnes,
- Les voyous qui rouent de coups un professeur.
- Ceux qui seraient tents de cder la dmagogie et au populisme en ne pensant qu' leurs difficults et leurs intrts . Lintrt gnral si nglig par les temps qui courent sert aussi les intrts particuliers. Cette vidence a t un peu trop oublie.

 

Ethique du capitalisme.
- Il faut une  thique du capitalisme, une thique de l'effort, de la responsabilit, de l'honntet.

 

Les super bonus.
- Les dirigeants qui prparent un plan social et peroivent de grosses rmunrations sous forme de bonus ou de parachutes dors, cela n'est pas responsable, pas honnte.
-  "il ne doit plus y avoir de bonus", de "parachutes dors" ou de "stock-options" "dans une entreprise qui reoit une aide de lEtat" ou qui "met en oeuvre un plan social dampleur".
- Les dirigeants dentreprise se doivent un devoir d'exemplarit .

 

Le partage des profits.
-  "Si aucun progrs nest accompli dici au mois de juin" sur la question du partage des richesses, Nicolas Sarkozy demandera au gouvernement de dposer un "projet de loi cet automne".

 

Aider les jeunes.
- Nicolas Sarkozy veut "avant le 15 avril" un "plan durgence en faveur des jeunes" mettant laccent sur la formation en alternance et sur lapprentissage.

 

 

Le point sur les critiques abondantes du plan du gouvernement et finalement infondes

 

Le gouvernement n'a pas commis d'erreurs depuis septembre. Le Prsident Nicolas Sarkozy a retrac l'historique des dpenses supplmentaires du plan de relance. Elles prparent la France pour la sortie de crise

 

Comme elle parat drisoire aujourd'hui la polmique sur l'argent que l'tat a prt aux banques. Cet argent va rapporter en anne pleine, 1,4 milliard d'euros. Comme elle  est trange la perte de sang-froid de ceux qui en pleine panique financire demandaient de nationaliser toutes les banques, quand finalement l'tat n'a eu prendre le contrle que d'une banque.

 

Le crdit est dgripp. Le Fonds stratgique d'investissement, cr en dcembre, va servir pour investir 10 millions d'euros dans Heuliez. Des initiatives qui  sont conues pour la France qui travaille malgr l'angoisse et pas seulement pour ceux qui protestent.

 

Si la situation devait se dgrader encore, nous ferions davantage.

 

 

La rindustrialisation des bassins demploi en difficult.
- Le gouvernement nommera des "commissaires la rindustrialisation" dans les bassins demploi en difficult" qui "auront les pleins pouvoirs pour mobiliser tous les acteurs et pour agir" et "disposeront de moyens dintervention financiers accrus".

 

La dlinquance et la monte de la violence
- le Parlement sera saisi "ds le mois davril" dun projet de loi sur les bandes.
- "Lintrusion dans un tablissement scolaire sera galement considre comme un dlit sanctionn par le code pnal".

 

La taxe carbone pour aider le financement de la protection sociale
- Une "taxe carbone" qui permettrait "de faire participer les importations au financement de notre protection sociale" et de lutter contre le "dumping environnemental".

 

Les investissements consentis par le plan de relance sont l'occasion historique de rattraper nos retards. Qu'il s'agisse du systme de transport francilien ou des restructurations industrielles.


Nicolas Sarkozy ne s'est pas voulu de droite. Au nom du rassemblement, il avait d'abord en tte cette majorit silencieuse qui n'a pas les moyens de se mettre en grve (ou) de manifester. Cette majorit silencieuse il ne veut pas la dcevoir.

 


Sources :
Le figaro,  Libration


 

La raction de la presse : peu convaincue. La belle affaire, les franais savent de mieux en mieux quoi s'en tenir face cette presse dmagogique qui senlise de plus en plus dans une critique permanente de moins en moins crdible.

La critique est aise dit le bon sens populaire la presse choisit toujours la voie de la facilit.

 

Total des visiteurs  :    695512   dont aujourd'hui :   11    En ligne actuellement :  3      Total des clics_1380398