S'identifier   S'inscrire  visiteurs jour : 18    Total :  695519     La vérité     Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Robert-Arlette     Santé corona


S'identifier   S'inscrire  visiteurs jour : 18    Total :  695519     La vérité     Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Robert-Arlette     Santé corona



Au Président des Français

Vous êtes responsable de vos écrits, merci  de respecter les personnes et la loi.

 Accueil  Enseignement  Epidémi de la covid  Economie  Editorial  Emploi  Europe  Forum/Edito  France  Français  Justice  Medias  Monde  Retraites  Social  Plan du site 



 Janvier  2007
Hello   

Dimanche 14 janvier 2007

 

Extrait du discour d'Introduction de Nicolas Sarkozy

 

 

Mes valeurs

 

 

Mes valeurs sont les vtres (vous de lUMP). Ce sont des valeurs d'quit, dordre, de mrite, de travail, de responsabilit. Je les assume. Mais dans les valeurs auxquelles je crois, il y a aussi (celles quune certaine gauche voulu sapproprier pour finalement les dlaisser) le mouvement. Je ne suis pas un conservateur. Je ne veux pas dune France immobile. Je veux linnovation, la cration, la lutte contre les injustices. Jai voulu faire entrer ces ides dans le patrimoine de la droite rpublicaine alors mme que la gauche les dlaissait.


Je veux refuser de parler au nom dune France contre une autre, refuser la lutte des classes, refuser de chercher dans lidologie la rponse toutes les questions, la solution tous les problmes, refuser de voir dans le contradicteur un ennemi mais un citoyen dont on doit entendre les arguments.

 

Ma France, cest une nation ouverte, accueillante, cest la patrie des droits de lhomme... Je naccepte pas de la voir dnigrer. Je n'accepte pas qu'on veuille habiter en France sans respecter et sans aimer la France. Je n'accepte pas qu'on veuille s'installer en France sans se donner la peine de parler et d'crire le Franais.

 

Je respecte toutes les cultures travers le monde. Mais qu'il soit entendu que si on vit en France alors on respecte les valeurs et les lois de la Rpublique.

 

La soumission de la femme c'est le contraire de la Rpublique, ceux qui veulent soumettre leurs femmes n'ont rien faire en France. La polygamie c'est le contraire de la Rpublique. Les polygames n'ont rien faire en France. L'excision c'est une atteinte la dignit de la femme, (Et Jean trouve en plus que c'est barbare) cest le contraire de la Rpublique, ceux qui veulent la pratiquer sur leurs enfants ne sont pas les bienvenus sur le territoire de la Rpublique franaise.

 

Ma France, cest une nation qui revendique son identit, qui assume son histoire. On ne construit rien sur la haine. On ne construit rien en demandant aux enfants dexpier les fautes de leurs pres.

 

De Gaulle na pas dit la jeunesse allemande : vous tes coupables des crimes de vos pres . Il lui a dit : je vous flicite dtre les enfants dun grand peuple, qui parfois au cours de son histoire a commis de grandes fautes .

 

Au peuple de notre ancien empire nous devons offrir non lexpiation (qui ne leur sert rien) mais la fraternit. (Ensemble nous pouvons tout)

 

 

 

Aimez la France de Jean Jaurs


A tous ceux qui veulent devenir Franais nous offrons non de nous repentir mais de partager la libert, lgalit et la fiert dtre Franais. Gardons-nous de juger trop svrement le pass avec les yeux du prsent. Tous les Franais durant la guerre ntaient pas ptainistes. Les pcheurs de lle de Sein, les paysans du Vercors ntaient pas ptainistes. Les paysans du Prigord qui cachaient au pril de leur vie les Juifs de Strasbourg ntaient pas ptainistes.

 

Tous les Franais dans les colonies ntaient pas des exploiteurs. Il y avait aussi parmi eux de petites gens qui travaillaient dur, qui nexploitaient personne et qui ont tout perdu.

 

Franais, prompts dtester votre pays et son histoire, coutez la grande voix de Jaurs:

 

Ce quil faut ce nest pas juger toujours, juger tout le temps, cest se demander dpoque en poque, de gnration en gnration, de quels moyens de vie disposaient les hommes, quelles difficults ils taient en proie, quel tait le pril ou la pesanteur de leur tche, et rendre justice chacun sous le fardeau.

 

Pourquoi la gauche nentend-elle plus la voix de Jaurs ?

Comment penser que lon pourra un jour faire aimer ce que lon aura appris dtester ? Au bout du chemin de la repentance et de la dtestation de soi il y a, ne nous y trompons pas, le communautarisme et la loi des tribus. Je refuse le communautarisme qui rduit l'homme sa seule identit visible. Je combats la loi des tribus parce que c'est la loi de la force brutale et systmatique.


Il ne sagit pour personne doublier sa propre histoire. Les enfants des rpublicains espagnols parqus dans des camps de rfugis, les enfants des Juifs perscuts par la Milice, les descendants des camisards des Cvennes, les fils des harkis nont rien oubli de leur histoire. Mais ils ont pris, comme moi, fils dimmigr, la culture, la langue et lhistoire de la France en partage, pour pouvoir mieux vivre une destine commune.

 

Face au drame algrien, Camus avait dit : Les grandes tragdies de lhistoire fascinent souvent les hommes par leurs visages horribles. Ils restent alors immobiles devant elles sans pouvoir se dcider rien qu attendre.   Attendre quoi ? Sinon le pire ?
Il avait ajout : La force du cur, lintelligence, le courage suffisent pourtant pour faire chec au destin .
Pourquoi la gauche nentend-elle plus la voix de Camus ?
(mais las telle jamais entendu ? Sartre criait plus fort)

 

Qui ne voit quune fois encore avec du cur, de lintelligence et du courage la cl de notre unit et de notre avenir est dans la Rpublique et la dmocratie ?

 

 

Nicolas Sarkozy       

 

 

 

Nicolas Nous ayant abreuv d'un discour fleuve nous en reprenons des extraits significatifs pour pouvoir les lire plus facilement.

 

Jean s'est permis quelques raccourcis pour allger le texte vous pouvez retrouver le texte intgral en cliquant ici.

 

Total des visiteurs  :    695519   dont aujourd'hui :   18    En ligne actuellement :  1      Total des clics_1380411