Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 20     Total clics   :   976744


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 246

Octobre 2007      

Le trou de la sécu, encore lui !

 

Amis médecins votre intérêt est une sécurité sociale en bonne santé qui puisse vous payer à votre juste valeur sans vous obliger à de trop nombreuses heures supplémentaires source de fatigue et de stress

(qui mieux que vous peut le savoir !).

 

Pour cela il faut réduire du mieux possible les frais des médicaments et les frais des examens couteux de sorte de garder l'essentiel pour les vrais problèmes.

 

Arriver à une dépense raisonnée pour la santé est un enjeu très difficile à atteindre vu les progrès et l’emballement des coûts dans ce domaine et le refu bien compréhensible des patients à courir le mpiondre risque.

 

Il va falloir un jour regarder le problème en face. Guy Béart l’a chanté, « le premier qui dit la vérité il doit être exécuté ». Après… on s’habitue.

 

Il va falloir à un moment donné privilégier la qualité à la quantité.

 

Bonne chance au premier qui le dira !

 

  

Il va falloir aussi adapter la législation concernant la faute professionnelle des médecins. Sans précautions particulières ils sont obligés de pratiquer le risque zéro. Bien que difficile à faire comprendre, surtout lorsqu’on est soi-même concerné, le risque zéro n’existe nulle part dans la nature. Il vaut mieux le remplacer par un risque très faible, le plus faible possible évidement et une assurance risque santé universelle pour tous les malades qui mettrait fin ainsi à des procès dont souvent le but est d’abord une indemnisation.

 

En cas d'erreur ou d'accident médical les patients devraient être systématiquement indemnisés qu'il y ait faute ou pas.

Rechercher un coupable ne change rien à leur préjudice et la société s’honorerai à prendre tous les cas en charge de façon équitable. Après, si faute professionnelle il y a que des sanctions soient prises à l’égard de celui qui les à commises évidement, de la simple amande à l’interdiction de pratiquer selon la gravité des faits. L’assurance des médecins ou des chirurgiens deviendrait ainsi mutualisée et la disparition des frais de procédure et d’avocats limiterait le surcoût. Surcoût qui pourrait faire en parti l’objet d’une solidarité nationale via la CSG.

 

 

Voyez l'article : Que Choisir accuse labos et médecins de plomber la Sécu

Le trou de la sécu

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo     Le 20-11-2017.   Titre  


yoyo le 3-7-2012. Financement
Pour financer la Securité social il faut:
-Faire le chasse au gaspillage dans la SECU ainsi que la fraude
-Mettre le retour à l'emploi une priorité absolu. Cela permettra d'apporter de nouvelle cotisation
-Diminuer le poids de l'immigration sur les budgets sociaux


deçue le 2-2-2012. pourquoi
Pourquoi, après avoir travaillé et cotisé à la Secu pendant plus de 40 années,je me retrouve, au moment de ma retraite (et donc avec une santé plus fragile)dans une situation difficile pour me soigner.Exemple: je suis diabétique et je dois vérifier le taux de glicémie au minimum une fois par jour, mais mon médecin ne veut ou ne peut pas me prescrire les lancettes test car la sécu limite la quantité à 200 par an.Or une année comporte 365 jours .
Deuxième point: j'ai subi l'ablation de la thyroide et je prends donc des hormones thyroidiennes mais parfois je sens que le dosage n'est pas adapté.Il faudrait faire un test sanguin, mais là aussi impossible d'en faire car la Sécu, donne des restrictions.Alors on souffre en attendant que le temps passe pour pouvoir faire ces analyses vitales.Des mois de souffrance donc en perspective.
Troisième point:nous qui ne sommes pas bénéficiaires de la CMU ou de l'AME car nous sommes français et avons travaillé et cotisé toute une vie nous voyons prescrire presque règulièrement des médicaments non remboursés alors que les autres catégories mentionnées ont tout gratuitement.Sans compter les files d'attente chez les medecins car ceux qui ne travaillent pas et qui ne paient rien encombrent les cabinets médicaux pour des motifs très futiles,alors si on est vraiment malade et on est decouragés pour affronter cette horde de faux malades on crève tranquillement chez soi.Le trou de la Sécu?Il est évident d'où il provient.


Jean le 22-1-2009. Le trou de la sécu ?

Les français se soignent de mieux en mieux et les techniques médicales nécessitent des appareils de plus en plus coûteux sans compter qu'on vie de plus en plus longtemps et que ces années supplémentaires sont les plus coûteuses en termes de soins.
Il ne faut pas compter réduire les dépenses, au contraire.


ELTORO le 9-1-2009. CAUSE

On nous informe que le trou de la Sécurité sociale doit faire l'objet d'économies et autres solutions pour le combler. Personnellement je n'ai jamais entendu quelles sont les causes réelles de ce trou. Il y a -t-il eu une démarche structurée pour enrayé ce phénomène avec des méthodes adaptées et fiables? On est toujours dans des solutions curatives et non préventives voire prédictives.

 

Total des visiteurs  :    483748   dont aujourd'hui :   20    En ligne actuellement :  2      Total des clics   976744