Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 3     Total clics   :   965282


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 354

 

La nature a vaincu la catastrophe de Tchernobyl

Des journalistes russes se sont rendus dans la zone de Tchernobyl en 2011, 25 ans après la catastrophe du 26 avril 1986 pour voulu voir et mesurer «les conséquences réelles d'une catastrophe nucléaire ». Ils ont fait d'étonnantes rencontres.

 

Dans l'Oblast de Gomel, en Biélorussie, l'une des régions les plus sinistrées. Ils ont découvert des villes mortes. Au milieu de l'un de ces villages abandonnés, à Besed, ils ont pourtant rencontré d'irréductibles Biélorusses.

 

Une femme qui a décidé de rester là avec son fils élève des vaches, qui se reproduisent normalement et son troupeau n'a jamais compté autant de têtes. Mais évidement personne ne veut de son lait ni de sa viande.

 

Une autre femme, Baba Lena rencontrée dans l'îlot d'habitation suivant, le village de Bartolomeevka déclare sans ambages « Le mal du pays ronge plus vite que la radiation… Toutes les personnes de mon âge qui sont parties s'établir ailleurs sont aujourd'hui au cimetière. Tandis que nous nous vivons, et ne connaissons même pas l'hôpital. Le mal du pays ronge plus vite que la radiation ».

 

Un tableau surréaliste et difficile à croire. Le directeur de l'Institut d'étude de la radioactivité de Biélorussie, Victor Averine apporte des explications : « Le déplacement n'a pas été facile à vivre pour tout le monde. Le villageois, habitué à sa terre, a du mal à se faire à la vie à la ville. On vit plus longtemps là où on se sent bien. Et ceux qui ont choisi de rester vivre dans ces villages morts s'y sentent bien malgré tout. C'est pour cela qu'ils vivent plus longtemps, même en se nourrissant de champignons radioactifs et de produits de leur potager contaminé. »

 

Donc il confirme que ceux qui sont partis sont maintenant morts et que ceux qui sont restés sont toujours vivant. Mesurez-vous la portée d'une telle chose ? Imaginez-vous les remises en causes possibles ?

Nous sommes tellement baignés dans la pensée écologiste anti nucléaire que même la réalité à du mal à être crédible quand elle est en contradiction avec les croyances populaires. Ces gens vivent dans des conditions jugées impossibles car la terreur de la radioactivité silencieuse et invisible à conduit les scientifiques à placer le niveau de dangerosité très bas, tellement bas qu'il existe des régions naturelles sur terre ne serait-ce que le massif granitique armoricain en Bretagne dont la radioactivité naturelle est le double de celle maximale tolérée pour le personnel des centrales nucléaires. Allez donc dire à un breton qu'il est dégénéré, vous ne serez pas déçu !

 

Il faut se rendre à l'évidence, la nature est en mesure de vaincre de telles catastrophes. Les villes d'Hiroshima et Nagasaki en sont également des preuves, après un bombardement atomique elles ont néanmoins pu être reconstruites et aujourd'hui la nature et les hommes y ont repris tous leurs droits. Ce fut long et terrible mais ce ne sont pas resté des déserts pour des milliers d'années comme certains le prétendent.

 

Ce n'est évidement pas une raison pour prendre des risques bien évidement, à propos de risque, Fukushima, combien de morts et de cancers par irradiation ? Le tsunami lui n'a fait que 30.000 morts .

 

 

Victor Averine rapporte que les prévisions concernant une forte hausse des cancers due à l'iode radioactive se sont confirmées. Malheureusement il ne donne aucun chiffre et ne dit pas combiens de cancers se sont déclarés ni le pourcentage de la population touchée.

 

En conclusion, l'expert se montre optimiste : (Il va falloir le virer !)

 

« Nous avons compris que la nature était en mesure de vaincre de telles catastrophes [que celle de Tchernobyl]. La zone de radiation n'est pas devenue déserte. Au contraire, les espèces animales s'y sont même diversifiées. »

 

Il nie également de façon catégorique qu'il soit apparu des mutants, les hommes à deux têtes ou autres légendes qui ont tant effrayé les Soviétiques il y a 25 ans n'étaient que des mensonges.

 

En matière de radioactivité tout le monde ment, les dirigeants qui veulent minimiser la situation et les anti-nucléaires qui cherchent à la dramatiser. On ne peut faire confiance à personne et ne pas pouvoir faire confiance à Green Peace est bien pire que de ne pas faire confiances à des gouvernements dont on sait que l'on doit se méfier alors que des associations comme Green Peace sont sensées justement nous dire la vérité.

 

 

source Tchernobyl la nature peut vaincre de telles catastrophes !

 

 

Tchernobyl vainvu par la nature !

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 23-9-2017.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    480502   dont aujourd'hui :   3    En ligne actuellement :  1      Total des clics   965282