Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 19     Total clics   :   976727


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 571

 

Électricité : «Des milliards d’économies» sont possibles

INTERVIEW de Jean-Pascal Tricoire, le président du directoire de Schneider Electric, leader mondial des équipements électriques basse et moyenne tension, plaide dans un entretien au Figaro pour un projet politique national sur l’électricité.

(Résumé tronqué de l'article, le consulter pour avoir son intégralité et les phrases exactes dont nous avons respecté l'esprit du mieux possible)

 

 

Q - La compétitivité de l’industrie française bénéfice aujourd’hui de celle de son énergie qui fera l’objet d’un débat national à la rentrée.

  

Jean-Pascal Tricoire president du  directoir de Schneider Electric (2012)

Jean-Pascal Tricoire president du  directoir de Schneider Electric (2012)

  

R - Il y a tout un nouveau monde de l’énergie à inventer. C’est l’enjeu de la transition énergétique. Ne réduisons pas le débat à un «pour ou contre» le nucléaire. Le parc nucléaire, nous l’avons, et il nous permet de bénéficier de l’électricité la moins chère et la plus décarbonée qui soit. Ce serait idiot de ne pas en profiter! Mais la France a aussi du soleil au sud, du vent sur ses côtes. Elle a donc un grand potentiel en matière d’énergies renouvelables.

 Le futur est électrique. L’énergie électrique est facile à contrôler et permet de faire des sauts technologiques importants. Le vrai débat, c’est celui de l’efficacité énergétique qui peut permettre des économies immenses.

 

Q - Peut-on les chiffrer?

R - On peut réduire de 20% notre consommation électrique, ce qui représente des milliards d’euros (autant de moins à chercher en impôts). Notre déficit commercial est à 90% imputable à notre facture énergétique en gaz et pétrole, alors que nous sommes excédentaires en électricité. Il en va à la fois des finances publiques du pays et de son indépendance. Les solutions techniques existent. Le siège de Schneider Electric a réduit sa consommation électrique de 70%!

Les «réseaux intelligents» permettent de gérer les pointes de consommation, ce qui évite d’investir dans des capacités de production de pointe sous utilisées.

Les investissements en efficacité énergétique électrique sont rentabilisés en trois à cinq ans. Il y a un véritable projet politique nécessaire à bâtir, qui apporterait des réponses aux problèmes de déficit du pays, mais aussi à nos engagements de réduction de l’empreinte carbone et du chômage, cette filière peut créer 40.000 ou 50.000 emplois.

 

(Si Schneider Electric est capable de tenir ce genre d'engagements, ce qui serait à faire vérifier par des spécialistes indépendants il y a un filon à exploiter)


 

Q - Schneider est un groupe très mondialisé. Etes vous concerné par le débat sur la compétitivité en France?

 R - Schneider Electric est engagé dans une compétition mondiale, face à des concurrents globaux. Nos clients attendent de nous la meilleure performance au meilleur prix. La France est un pays majeur en termes de production et de recherche et développement. Notre compétitivité est donc liée à celle de la France, pas uniquement celle de ses entreprises, sur laquelle le débat se focalise trop, mais celle du pays tout entier.

Il ne s’agit pas seulement de coût du travail, mais aussi de flexibilité, d’adéquation du système de formation aux besoins d’emplois, de cohérence et de stabilité dans la politique économique et fiscale. La France ne peut raisonner en isolation et a le devoir de développer sa compétitivité mondiale dans un monde global. Beaucoup de mesures sont aujourd’hui annoncées ou envisagées sans que l’on puisse réellement apprécier leur impact cumulatif à terme, ce qui créé beaucoup d’incertitude. En conséquence nombre d’acteurs ont suspendu leurs investissements en France.


Source Le Figaro

 

Offre produits Schneider Electric

   Appareillages et systèmes d'installation
   Distribution électrique
   Automatismes, réseaux et sécurité bâtiment        
   Automatismes et contrôle

Services par domaine d’activité

   Services d'automatismes & performance industrielle   
   Services de distribution électrique
   Services d'efficacité énergétique
   Services d'automatisation des bâtiments

 

 

 

 

 N'oublions pas les lampes basses consommation et led qui apportent des économies considérables. L'isolation poussée des maisons pourrait rendre le chauffage électrique plus compétitif.

 

N'oublions pas que sans centrales nucléaires la voiture électrique perd beaucoup de son intérêt : énergies renouvelables très cher et production d'électricité à partir du pétrole ou du gaz = intérêt de la voiture électrique nul le CO2 étant produit au moment de la fabrication de l'électricité.

 

Les agros carburants par contre représentent une alternative viable car ils ne rejettent dans l'atmosphère que le CO2 qu'ils ont consommé pour pousser et la contradiction ne viendra pas de notre cher Lavoisier!

Economiser l'électricité

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo     Le 20-11-2017.   Titre  


RPJJ le 2-8-2012. Et si Peugeot avait raison?
Des véhicules diesel hybrides sont peut-être une bonne solution : optimisation de l'énergie en ville dans les bouchons et les feux rouges et à terme consomation d'agro-carburant sur route.
Affaire à suivre...

 

Total des visiteurs  :    483747   dont aujourd'hui :   19    En ligne actuellement :  3      Total des clics   976727