Bonjour. visiteurs jour : 159       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Einstein     Santé corona

Au Président des français

" Dubito ergo cogito , cogito ergo sum " je doute donc je pense , je pense donc je suis : Descartes

  Accueil - Associations - Covid - Ecologie - Energie - Europe - France - Humour - Monde - retraite - Social - Plan du site - Eric Zemmour -



   

Detroit dans l'état du Michigan : ville fantôme ruinée

En cinquante ans, la ville de Detroit est passée de 1 800 000 à 700 000 habitants. Les Blancs sont partis les premiers après les émeutes raciales de 1967, qui firent une cinquantaine de morts et quelque 500 blessés, allant chercher dans des banlieues plus lointaines une vie moins dangereuse.

Au lieu de "une vie moins dangereuse" le journaliste du monde écrit : "un calme d'apartheid". Idéologie oblige si les blancs se font massacrer dans des émeutes c'est forcément de leur faute. C'est effectivement la faute des blancs, mais surtout celle des dirigeants qui n'ont pas pris la mesure du problème, qui ont laissé s'entasser des immigrés dans des banlieues sordides et n'ont rien fait pour eux. C'est la faute de ces pseudos bien pensant qui justifient tous les actes de délinquance et de barbarie en mettant toute la faute sur la société mais sans jamais rien faire pour que les choses changent.

Ce qui arrive à l'Amérique arrive en général 20 ou 30 ans après en Europe. En France le processus est bien avancé, certaines banlieues sont devenues explosives. Combien de futurs Detroit chez nous ? Ils diront comme d'habitude "On savait pas" ils ne savent rien mais pourtant ils disent aussi souvent "Plus jamais ça" quelle bande d'incapables qui nous dirigent depuis bien trop longtemps.

Revenons à Detroit :

Puis ce sont les afro-américaines qui, confrontées à la crise de l'automobile, ont commencé à chercher du travail ailleurs. Des rues entières se sont vidées, les maisons ont perdu toute valeur. Pour toucher les assurances, bien souvent aussi par désœuvrement, parce qu'un bidon d'essence et une boîte d'allumettes sont moins chers qu'un ticket de cinéma, on y a mis le feu.

(Ben voyons, quoi de plus naturel que de brûler sa maison au lieu d'aller au ciné ! La gauche justifie tout. Etonnez vous après que le monde dans lequel elle veut nous entrainer soit pourri.)

La nature a remplacé la ville. Detroit est devenue une ville fantôme.

Cet article a vu le jour du fait qu'il est envisagé de vendre des tableaux du plus grand musée de Detroit pour redresser les finances de la ville. Les bobo du coin refusent avec véhémence, pour eux ça remettrait en cause l'avenir du musée et la méfiance des généreux donateurs !

Trouvé sur "http://%20http//www.lemonde.fr/culture/article/2013/08/09/dans-detroit-ravagee-van-gogh-et-jack-white-en-garde-fous_3459549_3246.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20130812-[titres]".

Cet article était non politiquement correcte, il a été supprimé ainsi que d'autres liens que nous avons du retirer.
Il était également prémonitoire, ce qui arrive à la France pourait bien être pire!
vues  2329     En ligne actuellement :   1   Total des clics  1686392