Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 30     Total clics   :   949250


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 234

Les valeurs de la république française et des démocraties européennes à défendre

1) La démocratie

 

Nous avons poussé tellement loin les droits de l'homme et le fonctionnement démocratique que nous mettons en péril notre propre système.
La phrase inspirée par Voltaire  « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » d’Evelyn Beatrice Hall  est très belle, très noble et généreuse, mais il y a une limite quand celui qui parle veut vous détruire ! Jusqu’à la mort vous avez dit ? Chiche qu’il répond.


Le sujet est trop difficile pour pouvoir être développé sans risquer de dire des bêtises, mais cette question est fondamentale si on veut lutter efficacement contre le terrorisme ou contre les pratiques barbares. Qui peut admettre la lapidation ? Peut-on laisser parler ceux qui prêchent de battre sa femme. Défendons nos valeurs merde elles en valent le coup. Il faut  s’assurer que les immigrés n’ont pas de comportement anti démocratique ni en contradiction avec les droits de l’homme.

 

2) La justice

La justice qui libère des gens dangereux ? On a interdit la peine de mort pour les assassins (et avec raison) mais on condamne à mort d’innocentes victimes en relâchant des individus dangereux qui quoi qu’en disent les experts peuvent parfois récidiver et tuer ou violer à nouveau. A qui doit bénéficier le doute ? Par pitié il faut revenir à plus de bon sens. Nous avons connu une justice impitoyable nous avons maintenant une justice pitoyable qui ne protège plus nos enfants. La vengeance c’est dépassé, d’accord mais mettons les gens dangereux hors d’état de nuire, c’est le minimum.

Aller les champions européens des droits de l’homme révisez votre copie.


Faire travailler les prisonniers. Les travaux forcés ça fait frémir, on pense au bagne ou aux mines de sel, mais non il s’agit juste de le faire faire un travail normal comme le font des millions de gens, avec formation professionnelle qui plus est, juste pour qu’ils paient une partie de leur logement, une partie de leur dette envers leurs victimes, et le troisième tiers comme petit pécule à leur sortie de prison. La prison c’est dépassé, ils seront bien plus heureux à travailler au lieu de se morfondre et ruminer conte la société toute la journée, et le taux de réinsertion sera lui aussi beaucoup plus élevé. C’est un service à rendre aux délinquants.

 

3) Le partage des richesses.

Il y a encore trop de pauvres en Europe, vu les sommes colossales produits chaque année il devrait pouvoir se faire une meilleur répartition. La difficulté est double : La tendance naturelle des gens à ne rien faire quand ils sont aidés. Il faut donc que cette aide passe obligatoirement par un salaire. Un coup de pouce au salaire des gens qui travail. (Pour ceux qui ne peuvent pas travailler pour des raisons x ou y une aide directe évidement comme cela déjà se fait avec les handicapés)
L’autre difficulté est l’inflation, dès que les gens ont un peu d’argent ils achètent sans regarder les prix, les prix montent et tout est à refaire, il faut augmenter leur aide et nous voila parti dans la spirale inflationniste.
Il faudrait lutter contre la pauvreté en maintenant des prix bas sur les produits de première nécessité dont les logements en tout premier lieu financés en parti par les communes par un impôt de solidarité obligatoire ou que soient construits les logements, et majorés d’ailleurs lorsqu’ils ne sont pas construits sur la commune.
L’Europe devrait lancer une étude sur ce problème avec les meilleurs économistes du monde.

 

4) Les impôts.

Une idée révolutionnaire : faire payer des impôts par tous. Cent pour cent des français qui paieraient des impôts ! Il faudrait bien sur augmenter les minima sociaux et les salaires en conséquence ce qui peut paraitre idiot à première vu mais réfléchissez au fait que tous les français seraient responsables de la marche commune, quelle fierté et aussi plus de réaliste quand il s’agirait de jeter l’argent de l’état (notre argent du coup) par les fenêtres.

5) La retraite

Le vrai problème ce n’est plus l’usure au travail ni sa pénibilité physique sauf cas exceptionnels mais la mauvaise ambiance, le risque d’être licencié a tout moment lorsqu’on a dépassé 50 ans, le stress, la pression de la productivité et les petits chefs qui jouent les gros bras.
Il faut donc d’abord améliorer les conditions de travail, pas dans le sens de moins de travail mais dans le sens de mieux vivre au travail. Les suicides récents doivent nous interpeler. Ce n’est pas la société que nous devons offrir à nos enfants.

 

6) La protection de l’environnement.

La France a donné la direction avec le Grenel de l’environnement. Toute la difficulté vient de ce que notre système économique veut toujours plus de croissance et toujours plus de destruction de la planète. Il faut inverser la tendance sans casser l’emploi. L’enjeu est gigantesque et d’une complexité telle que pour le moment seule des « mesurettes » sont possibles. Il faut arrêter la croissance de la consommation de matières premières, bois, métaux, produits chimique, pétrole… et continuer la croissance des valeurs de l’esprit, immatérielles, telle la culture intellectuelle et les travaux de restauration de la planète. Il faut travailler sur l’isolement des maisons (création d’emplois) la mise en place d’espaces verts dans les villes et sur le toit des immeubles et surtout résoudre le problème du transport. Favoriser la production locale (fruits et légumes en premier) taxer les transports polluant (Leur avenir va vers une réduction d’activité, autant les prévenir tout de suite, ne pas attendre la catastrophe et les voir descendre manifester et tout casser dans la rue) Il faut privilégier les produits qui ne cassent pas tout de suite par des garanties obligatoires de 5 ans sur les bricoles et 10 ans sur le gros électro ménager. Pour les logements la garantie de 2 ans doit passer à 10 ans et celle de 50 ans à 100 ans. Ces mesures vont effondrer les emplois dans beaucoup de domaines il faut les compenser, par l’entretient d’une part, les garanties peuvent être assorties d’un contrat d’entretient qui crée des emplois, qui répart ce qui en vaut la peine au lieu de jeter, et surtout d’autres mesures et d’autres façons de vivre qui restent à découvrir. Cet enjeu est de niveau mondial l’Europe doit s’atteler à la tâche et montrer qu’elle sert à quelque chose.

 

7) La joie de vivre.

Il faut arrêter de dire aux jeunes qu’ils sont foutus, qu’on leur laisse des dettes et une retraite rabougrie, que la difficulté de trouver un emploi stable les conduits a la pauvreté. D’abord ce sont eux qui vont faire leur vie, faisons leur confiance. Ensuite l’argent et la surconsommation ne règle pas tout. La preuve les gens ne se sont jamais autant plaint qu’aujourd’hui et pourtant ils n’ont pas connu la guerre et le pouvoir d'achat n'a jamais été aussi élevé. Ils ont le monde devant eux, l’ouverture des frontières fait qu’ils peuvent parcourir le monde, aller aider les populations en développement, qu’ils ne passeront pas 40 ans de leur vie dans la même entreprise a faire les mêmes gestes et à mourir d’ennui. Avec la télévision et internet l’ennui n’existe plus, quand vous relisez les poètes du passé et que vous voyez à quel point l’ennui était mortel, ils ont une chance inouïe. Il faudrait même qu’ils apprennent à s’aménager des périodes de méditation tant aujourd’hui notre monde est trépidant en permanence. Pensez qu’ils peuvent aller méditer dans un temple bouddhiste au Tibet, ou dans un monastère blottui dans les alpes. Quel progrès, quelle chance, le monde comme village. Non le verre n’a pas été à moitié vidé mais à moitié rempli. Leur challenge, remplir le reste.

Notez que toutes les générations depuis l’aube de l’humanité ont toujours transmis un patrimoine plus élevé a leurs enfants en y intégrant les progrès de la science et de la technique. Nos enfants ne connaissent plus les terribles maladies mortelles du 19 siècle, ils ne se déplacent plus à cheval, etc. Tout n’est pas parfait, heureusement pour eux, ils mourraient d’ennui dans un monde parfait.

Allez chantons l’hymne européen et pensons à Beethoven qui serait guéri de sa surdité aujourd’hui.


Que l’Europe lance un grand chantier sur l’avenir de la jeunesse et qu’elle embauche des jeunes et quelques moins jeunes pour y travailler.

 

 

Les valeurs à défendre

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo     Le 17-8-2017.   Titre  


Robert le 27-8-2010. Exprimez vous
Allons c'est notre avenir qui se joue, dites quelque chose

 

Total des visiteurs  :    478474   dont aujourd'hui :   30    En ligne actuellement :  2      Total des clics   949250