Bonjour. visiteurs jour : 66       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Einstein     Santé corona

Au Président des français

" Dubito ergo cogito , cogito ergo sum " je doute donc je pense , je pense donc je suis : Descartes

  2024 - 2023 - Associations - Covid - Ecologie - Energie - Europe - France - Humour - Monde - retraite - Social - Plan du site -



   

 

Objectif chômage zéro

  

Pour faire face à la crise créer des emplois.

 

La relance par le pouvoir d'achat conduit à importer plus et aggrave la balance commerciale et l'économie française. Le chômage actuellement est la plus grande injustice sociale qui soit. La solution est donc la relance par la création d'emplois.

 

Oui mais comment faire alors que depuis la première crise pétrolière de 1972 on n'y est jamais arrivé en période de crise ? Avec  honnêteté et solidarité, voilà les deux maitres mots. Arrêter la langue de bois politicienne et syndicale relayée par les médias et soutenue par les groupes de pression corporatistes. Chacun défend son pré carré ce qui se comprend, mais les chômeurs sont les grands laissés pour compte. Pas la peine de citer les riches, les fonctionnaires ou les salariés des grands groupes, comme boucs émissaires, nous sommes tous complices à un niveau plus ou moins conscient mais néanmoins réel.

 

Bon, le problème de notre industrie c'est le coût de la main d'œuvre, alors réduisons le. Les 35 heures ont été faites pour partager le travail. Le partage n'a pas fonctionné car les salariés ont refusé de partager également la part de salaire correspondante, 10% c'était une trop grosse somme, un effort impossible pour les petits salaires et difficile pour tous. Il n'y eut donc pas partage et subséquemment perte de compétitivité des salariés français et pertes d'emplois.

 

Nous ne reviendrons pas sur les 35 heures, c'est l'avenir juste un peu trop anticipé par nos amis socialistes pressés d'accéder à un monde parfait.

 

Alors comment faire ? N'y allons pas par quatre chemins : premièrement réduire les charges, deuxièmement réduire les charges troisièmement aider à la création d'emploi et quatrièmement modérer les salaires le temps de créer des emplois.

Réduire les charges qui pèsent sur le travail. Bon j'enfonce une porte ouvert, tout le monde le sait, mais alors pourquoi le fait-on si chichement ?

La solution, tout le monde la connait : la TVA sociale.

Evidement il faudrait augmenter un peu la TVA "normale" et peut être aussi la TVA intermédiaire de 7% et la TVA réduite à 5,5%. Créer un taux de TVA de Luxe à 24% serait un peu moins injuste en ne frappant que des produits couteux (plus de 500 euros par exemple) et non de première nécessité.

 

Toucher encore à la TVA va déclencher la colère des français qui sont tous persuadés que c'est un impôt injuste. Si cet impôt injuste permet d'embaucher des chômeurs qui sont les gens les plus mal traités de notre système social il n'y a pas à hésiter. Il sera toujours temps par la suite de faire un transfert vers un impôt plus juste, cette histoire est un mauvais alibi car les impôts justes personne n'ose s'y atteler sérieusement. Notez en plus que ces ex-chômeurs voyant leur pouvoir d'achat enfin augmenter pourront consommer plus et soutenir l'économie. Ce ne sera pas de la surconsommation de riches ou de classes aisées détestée par les écologistes avec raison car quand on est passé par la case chômage c'est de l'utile qu'on achète.

 

Deuxièmement baisser les charges ! On se répète ? Que nenni il y a plein de charges différentes qui pèsent sur le travail, le travail taillable et corvéable à Mercy ! Nous proposons un pas de plus vers la solution de Michel Rocard :

Transférer une partie supplémentaire des charges salariales des vers la CSG

Profiter de l'occasion pour mettre un doigt de progressivité à cette CSG tout en se gardant bien de la faire bénéficier des niches fiscales et des exonérations. D'accord, ça va faire mal. Vous êtes solidaire seulement en paroles ? Ce mal se révélera plus tard être un bien quand le pays sera redressé. 

Troisièmement aider la création d'emplois.

Il y a déjà de nombreuses actions à ce sujet, un petit toilettage pour arrêter celles qui sont inefficaces et renforcer celles qui le sont le plus ne serait pas du luxe.

 

Quatrièmement : La modération des salaires. Lionel Jospin et Martine Aubry l'avaient déjà demandé au moment de la mise en place des 35 heures, ce n'est donc pas une idée de droite.

C'est une idée solidaire de nature à favoriser la création d'emplois. Ceux qui n'ont pas perdu leur emploi sont passés à travers la crise qui dure depuis 2008 sans même s'en apercevoir, même pas de baisse du pouvoir d'achat malgré des allégations mensongères ici et là dans le but d'attiser la haine du peuple. Gandhi lui-même avait dit "L'incitation à la haine ne profite pas à l'humanité" alors ne soyons pas haineux et partageons en frères avec les plus défavorisés, les chomeurs.

 

Créer des emplois  priorité absolue

 

TVA sociale, Reductiondes charges, transféres sur la CSG, modération des salaires

 

 

 

 

   A suivre...

vues  1497     En ligne actuellement :   3   Total des clics  1702867