Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 103     Total clics   :   980676


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 248

 

Appel au renouveau de l'Education Nationale

 

Les méthodes pédagogiques inadaptées

La rechercher de nouvelles méthodes pédagogiques est louable en soi, elle est même fondamentale, par contre s'obstiner à imposer celles qui se révèlent inadaptées à l'usage et les maintenir de force pendant des dizaines d'années, contre l'avis de nombreux professeurs est criminel et mériterait la faute professionnelle lourde.

 

Dans ce domaine les cadres de l'éducation nationale marchent sur la tête. Lorsqu'ils rencontrent un professeur qui utilise une méthode personnelle ils lui imposent de revenir à la méthode officielle sans se préoccuper de savoir si la méthode du professeur donne de meilleurs résultats. Pour eux ce n'est pas le résultat qui compte mais semble t-il l'idéologie.

 

L'éducation nationale perd ainsi un certain nombre d'innovations pédagogiques qui même modestes l'aideraient à mieux progresser sa tâche.

 

Un exemple emblématique est la méthode globale de lecture. Nous allons en irriter certains en la remettant sur le tapis, mais franchement imposer une méthode contre l'avis d'un grand nombre de professeurs qui à l'usage après plusieurs années ont pu mesurer son inefficacité est troublant. Quel but inavouable pouvait bien se cacher derrière une telle obstination ?

 

 

La méthode globale de lecture.


Un mot sur cette méthode qui a fait des ravages pendant des dizaines d'années et qui fut imposée contre vent et marées dans un but difficile à comprendre. Elle est probablement la cause en grande partie de cet illettrisme produit par le système. Ne caricaturons pas, elle a de grandes qualités si on la met en œuvre intelligemment en complément et après l'apprentissage syllabique mais  non pas à sa place. La première étape dans une langue utilisant un alphabet et non des idéogrammes qui ont montré leur limite c'est d'apprendre à construire et a bien prononcer toutes les syllabes. Ensuite évidement la méthode globale à sa place pour progresser, mais sans les bases de la construction des sons autant apprendre par cœur les idéogrammes chinois.

 

En apprenant la prononciation des syllabes de bases, toutes les consones combinées avec toutes les voyelles et quelques sons supplémentaires, soit 20 x 10 (environ) = 200 sons; il est possible de prononcer n’importe quel mot écrit en français même si on ne l’a jamais entendu ni vu au paravent. Et bien depuis 40 ans on s’obstine à la méthode globale et on oblige nos enfants à apprendre par cœur un maximum de mots, avec des résultats plutôt catastrophiques et qui le seraient bien plus si les professeurs avaient obéi.

 

Il parait qu’a la rentrée 2006 les inspecteurs d'académie refuseraient aux professeurs ce que le Ministre de l’enseignement leur avait demandé de faire, c'est-à-dire d’abandonner la méthode globale.

 

Pourquoi une telle obstination ? Que se cache-t-il derrière cette attitude incompréhensible ? L'espoir fou peut-être que les enfants dont les parents ne parlent pas français réussissent mieux ? Espoir qui s'est avéré vain. Un peu de réalisme ! Ces enfants doivent bénéficier de cours d'apprentissage du français en plus. Pourquoi nier l'évidence ?

 

L'obsession de l'égalité et du collège unique ? Là aussi l'échec est total comme le serait l'idée de forcer les gens de moins de 1 mètre soixante de constituer des équipes de basket.

 

Bref la pédagogie a grand besoin d’être revue, d'être mise à l'épreuve de l'expérience et les professeurs qui utilisent des méthodes personnelles qui donnent de bons résultats doivent être pris en exemple au lieu de les obliger à rentrer dans le rang.


 

RPJJ                             

  

La rechercher de nouvelles méthodes pédagogiques est fondamentale.

 

Néanmoins il est criminel et même diabolique (1) de s'obstiner à imposer celles qui ne fonctionnent pas !

 

(1) L'erreur est humaine, persévérer est diabolique ! Yous les professeirs de latin le savent ils peuvent même vous le dire en latin, dèjà les romainns le savaient il y a plus de 2000 ans.

 

 

 

 

 

A suivre...

 

Total des visiteurs  :    484910   dont aujourd'hui :   103    En ligne actuellement :  1      Total des clics   980676