Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 18     Total clics   :   976194


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 357

 

La crise est-elle organisée par Goldman Sachs ?

"Goldman Sachs, [est] le trait d'union entre Mario Draghi, Mario Monti et Lucas Papadémos".

Extrait de l'article de Marc Roche correspondant à la City de Londres:

"Qu'ont en commun , le nouveau président de la Banque centrale européenne Mario Draghi, le président désigné du conseil italien Mario Monti et le nouveau premier ministre grec Lucas Papadémos ? Ils appartiennent tous les trois à des degrés divers au "gouvernement Sachs" européen.

La banque d'affaires américaine a tissé en Europe un réseau d'influence unique depuis des années grâce à un maillage serré, souterrain comme public."

 

 

"Il est absurde de croire que l'objectif de la banque est de dominer le monde", commente Marc Roche. "Le seul but est d'avoir un réseau suffisamment important pour remonter le maximum d'informations possibles destinées à faire gonfler les profits."

(c'est déjà grave qu'une banque infiltre les gouvernements et la banque centrale européenne pour "remonter des profits, non ? Une banque qui a fait noter triple A par des agences de notations complaisantes ses subprimes titrisés qui étaient en fait des "crédits pourris et toxiques")

 

Goldman Sachs une des plus grandes banques américaines, impliquée également dans la catastrophe financière de la Grèce.

Marc Roche . "Les Etats aident les banques, appliquent des politiques d'austérité. Banquiers et investisseurs ne les remercient jamais, font flamber les dettes souveraines, s'empiffrent de bonus malgré les fraudes et leurs erreurs stratégiques.

… Et ceux qui se révoltent ces derniers mois à Londres, à Rome, à Athènes et ailleurs, sont malmenés ou font de la prison pour avoir volé des bouteilles d'eau ou campé dans l'espace public."

 

Source Extraits d'un article du journal le Monde du 18 novembre 2011

 

Mario Draghi & Goldman Sachs: obstacles juridiques ou hypocrisie des politiques?

Mario Draghi nommé à la tête de la BCE, a t'il participé au maquillage des comptes de la Grèce entre 2002 et 2005, alors qu'il était le vice président de Goldman Sachs pour l'Europe ?

 

Dans un article du NYTimes, en Octobre, Pascal Canfin, l'eurodéputé qui l'avait interrogé déclare :

La question est : Mario Draghi a t-il menti au parlement européen qui a approuvé sa nomination ?

 

A défaut de savoir répondre, pourquoi personne ne s'en préoccupe ? Une erreur de date s'est glissée dans le premier de Marc Roche du 31 octobre, elle a refait surface dans un nouvel article : Mario Draghi affirme qu'étant entré en fonction en 2002, il n'a rien eu à voir avec le maquillage des comptes grecs orchestré deux ans plus tôt par la banque. Et il a démissionné en 2005, soit un an avant que Goldman Sachs ne revendre une partie du "swap" en question à la National Bank of Greece.

 

Or Mario Draghi a pris ses fonctions de gouverneur de la Banque Centrale d'Italie en Janvier 2006. De plus il y a fort à parier que Mario Draghi était encore en fonction en Août, c'est à dire le mois où une restructuration significative du contrat de swap, suivi de sa vente à la NBG, ont été réalisés.


Nous tenons l'information de l'audit réalisé par Eurostat en 2010, page 18 (*): iii) En Août 2005 une restructuration significative du contrat de swap s'est produite. La maturité a été rallongée de 2019 à 2037 [...] A peu près au même moment, Goldman Sachs a vendu sa participation au contrat à la Banque Nationale de Grèce.

 

L'article du Monde rapporte des confessions anonymes et des éléments biographiques comme indices sérieux d'un faux pas de sa part, en ce qui concerne le maquillage des comptes de la Grèce. De plus, le recoupement de son audition avec la chronologie des faits attestés suffisent, à eux seuls, à mettre à jour des incohérences troublantes.

 

Sa participation dans le montage initial est exclue puisque ce dernier date de 2001… [Mais…] la maturité prévue dans le montage financier de 2001 a été rallongée en 2005. Or, il ne rejoint la banque d'Italie qu'en 2006. Lors d'une audition devant le parlement européen il a dit être étranger à cette question parce que, n'ayant pas de motivation à inclure le secteur public dans ses relations de travail, lui et son employeur s'en sont arrangés ainsi. ((!))

 

Il est étrange que, dans le mois qui précède son audition, la BCE ait bloqué l'accès à des archives, contenant des informations sur le marché conclu entre la banque d'affaire et le trésor grec, à une agence de presse (Bloomberg), qui en avait fait la demande par voie juridique.

 

Ici, non plus, aucun média n'a relevé cette coïncidence. Une piste possible du recours juridique que nous suggérions… demander de lever le veto interdisant l'accès aux archives au nouveau gouverneur de la BCE.

 

La BCE qui s'était fixé la plus grande transparence et rendre des comptes comme ligne de conduite.

 

Source : Institute of International Foreclosures : Mario Draghi & Goldman Sachs: obstacles juridiques ou hypocrisie des politiques? 

 

 

La crise de l'Euro est-elle organisée ?

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 18-11-2017.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    483666   dont aujourd'hui :   18    En ligne actuellement :  1      Total des clics   976194