Au Président

Bonjour     visiteurs jour : 39     Total clics   :   942040


Coucou et merci Merci            

AU PRESIDENT

Merci de nous signaler tout abus ou non respect de la loi au webmaster (voir Forum) qui rectifiera

 
Clics 298

 

Dix pays européens veulent taxer les transactions financières

 

Dix pays européens se sont regroupés dans le cadre de la coopération renforcée pour demander à la commission européenne l'autorisation de taxer toutes les transactions effectuées entre institutions financières. Celle-ci après étude vient d'en accepter le principe.

 

Les dix pays concernés sont l'Allemagne, la France, l'Autriche, la Belgique, le Portugal, la Slovénie, la Grèce, l'Italie, l'Espagne et la Slovaquie. Cette taxe pourrait rapporter environ 10 milliards d'euros par an. Il s'agit d'une étape importante les 27 n'ayant pas réussi à se mettre d'accord.

 

La Commission a vérifié que cette taxe ne portait pas atteinte au fonctionnement du marché unique européen. Les 27 membres européens doivent maintenant donner leur accord à la majorité qualifiée et le Parlement son feu vert. La Commission compte obtenir ce double accord d'ici la fin de l'année.

 

La Suède, la Pologne et quelques autres sont inquiets d'une possible fuite des capitaux. Le Royaume-Uni, lui, qui accueille les trois quarts des transactions financières en Europe, y est opposé, il ne peut soutenir une taxe qui ne s'appliquerait pas aux autres grandes places financières comme New York, Hong Kong et Singapour.

 

La proposition présentée par la Commission en septembre 2011 prévoyait de taxer toutes les transactions financières effectuées entre banques, Bourses, sociétés d'investissement, compagnies d'assurance, hedge funds, etc. Les achats et ventes d'actions et d'obligations seraient taxés à un taux de 0,1% et les contrats dérivés à un taux de 0,01%. La taxe s'appliquerait dès qu'au moins un établissement financier participant à la transaction est établi dans l'UE, même si la transaction a lieu hors de l'Union.

 

Il s'agit du troisième exemple de coopération renforcée dans l'Union européenne. La première coopération renforcée s'applique aux divorces internationaux et la deuxième qui s'applique au brevet unique européen est en cours de négociation. N'importe quel pays de l'UE peut rejoindre la coopération renforcée à n'importe quel moment, aux conditions qui ont été décidées par ses initiateurs.



 

 

Bourse de Paris, évolution du CAC40 depuis 1992

Le cac40 en folie de 1992 a 2012 

Ce graphique montre à l'évidence que la bourse telle qu'elle fonctionne aujourd'hui est une folie. Le FTSE 100 de Londres ne vaut guère mieux de même que les indices américains un peu plus raisonnables mais si peu.

 

Pour assainir la bourse il faudrait surtout taxer les allers-retours nombreux dans une même journée, les produits dérivés (sortes de subprimes!), les ventes à découvert et les produits à bras de levier.

 

Les variations du CAC40 depuis 1990 sont d'une absurdité grotesque. Les montées en flèche suivies de chutes vertigineuses prouvent que le système est manipulé et doit être régulé il en va de l'intérêt de l'économie mondiale. Des fluctuations de 15 à 30% au niveau des indices sont déjà très importantes pour faire du business. Au niveau des entreprises il serait bon que les cours ne s'éloignent pas trop non plus de leur valeur réelle, ici aussi des écarts de 15 à 30% devraient constituer un maximum Les crashs boursier de 1929, 2002 (Produit par la folle envolée de 200 sur les High Tech et la folie furieuse sur les start-up) , 2009 (produit par la crise des subprimes de 2008) Sans parler du reste, ça suffit!

 

 

Saviez vous que les graphiques boursier ne partent jamais de zéro. Ça permet de zoomer sur la partie importante et ça permet surtout de fausser l'appréciation réelle en amplifiant de façon parfois gigantesque des petites variations regardez donc le même graphique que plus haut ci-dessous!

cac40 de 1992 à 2012 style graphique boursier qui ne part pas de zéro

 

Au final la hausse du CAC40 entre 1992 et 2012 soit sur 20 ans est de 75%. Un prêt à 6,23% sur 20 ans donne le même rendement. 6,23% pour des produits très risqués c'est très raisonnable, pourquoi donner des primes énormes aux manipulateurs et aux traders au détriment des autres investisseurs boursiers? Quand nous parlons des manipulateurs les variations folles des cours prouvent leur existence et leur action est plus malhonnête encore qu'un délit d'initié qui se contente d'utiliser une information confidentielle pas de manipuler les cours ou de fabriquer de fausses rumeurs.

 

A l'ONU ils pourraient se bouger le cul, et forcer les grandes places financières comme New York, Hong Kong et Singapour à mettre en place des gardes fous et des taxes de régulation. La finance, oui, la spoliation non! Les crises mondiales y'en a marre, il suffit de réglementer intelligemment le tout et de créer des délits en ce qui concerne la falsification des comptes d'un pays qui actuellement est légale ou la vente de produits que l'on sait pourris comme les subprimes surtout quand on leur fait attribuer un triple A les agences de notation devraient être sanctionnées au choix pour incompétence ou complicité.

Monde pourri!

Taxer la bourse

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 24-7-2017.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    477226   dont aujourd'hui :   39    En ligne actuellement :  2      Total des clics   942040